Activités de recherche

Laboratoire de recherche

Chercheure associée, depuis 2003, au PREFics (EA4246), Université de Rennes 2, équipe pluridisciplinaire : Sciences de l’éducation, Sciences de l’information et de la communication et Sciences du langage.

Diplômes universitaires

Doctorat de psychologie sociale de la santé, Université de Rennes 2, 2011

Doctorat de Sciences du Langage, Université de Rouen, 1999.

Recherche en cours : Contes et histoires de résiliences

La précédente recherche a permis de développer une méthode d’éducation biographique auprès des adolescents placés et les personnes victimes de violence. Le principe est de transformer le récit de soi transformé en récit de fiction - histoires de résilience. Cela se déroule à partir de 5 rencontres thématiques (relation, communication, espace, temps et projet) et chaque rencontre repose sur 4 temps : récit d’autres vécus pour impulser le récit de soi, conte à partir d’éléments de la thématique et d’un schéma narratif Histoires de résilience, récit de soi transformé en histoire pendant la rencontre ou en dehors de la rencontre. Cette démarche se fait selon une approche psychosociolinguistique. La présente recherche s’intéresse à un aspect en particulier. Après avoir développé un schéma narratif histoires de résilience, l’accent est mis sur les contes qui renvoient à ce schéma pour les personnes ayant vécu une maltraitance. L’accent est mis sur les contes -merveilleux, de sagesse, étiologiques, etc.- qui favorisent la transformation des schémas de pensées.

Précédentes recherches-actions : méthode d’éducation biographique pour la résilience en foyer de l’enfance, en Maison d’Enfants à Caractère Social

Développement d’une méthode d’éducation biographique pour la promotion de la résilience des adolescents ayant vécu une maltraitance psychologique et physique.

Une recherche-action a été réalisée dans plusieurs foyers de l’enfance et a donné lieu à trois publications (voir ouvrages) dont voici l’avant-propos.

Il a été proposé aux jeunes de réaliser un recueil d’histoires de résilience et exactement d’histoires fictionnelles de résilience. Ce sont les histoires de personnages qui ont su résister et se construire pendant un vécu familial difficile et qui ont su, par la suite, transformer ce vécu. La particularité des histoires est qu’elles ont été réalisées par des adolescents rencontrés dans des Foyers de l’Enfance à partir de leur vécu. Dans le cadre de mon travail de recherche-action centré sur l’éducation biographique, il a été proposé aux foyers de faire participer les adolescents à un projet : celui de réaliser un recueil d’histoires de résilience dont l’objectif est, dans le contexte de la promotion de la résilience face à la maltraitance psychologique, la transformation de leur vécu en ressources biographiques et culturelles.

Ces histoires de résilience ont été recueillies selon une méthode pédagogique de projet, réflexive et active. Après la présentation du projet, les adolescents volontaires les ont réalisées en s’inspirant

  • 1. de récits d’enfance maltraitée
  • 2. de leur propre vécu
  • 3. de fictions (histoire et conte de résilience) inventées par moi-même et racontées au cours des rencontres.

Les récits d’enfance maltraitée et les fictions ont été contés aux adolescents selon un principe déterminé, celui de l’hétérobiographie et un espace-temps biographique interactif précis. À chaque rencontre individuelle, a tout d’abord été explorée dans les récits d’enfance maltraitée une expérience familiale difficile de maltraitance -relation, communication, projet, espace et temps- en lien avec les actions et réactions de la personne face à ce vécu, puis sa situation de vie après et, enfin, les transformations à l’âge adulte. Il a été à chaque fois demandé à l’adolescent de comparer verbalement son vécu avec ceux des récits. Ensuite, il lui a été demandé de transformer à l’oral son vécu en contes ou en histoires fictionnelles de résilience. Pour ce faire, l’adolescent était aidé d’une histoire ou d’un conte inventé lors de la rencontre à partir de l’expérience familiale difficile abordée et des éléments qu’il avait choisis concernant les actions et réactions, la situation de vie après et les transformations. A chaque rencontre, cette histoire ou ce conte inventé a été raconté en utilisant les techniques des contes. Il y avait ainsi une manière différente de raconter : conte mêlant l’ordinaire et le merveilleux, conte de randonnées, conte des pourquoi et des comment, conte axé sur une lettre. Après cette phase de travail, une autre lui était proposée : le retour sur son histoire fictionnalisée à des fins de publication. Il faut préciser que les adolescents avaient le choix de la forme qu’ils voulaient donner à leur histoire : histoire contée passée à l’écrit, histoire d’emblée écrite sous forme de contes ou de petites histoires mais aussi sous forme de lettre ou encore de petit récit de vie. Ceci a donc donné lieu à deux publications Histoire de résilience au foyer de l’enfance et Parkour d’adolescents.

VOIR LES REFERENCES DES OUVRAGES SUR LA PAGE D’ACCUEIL.

 

Mentions légales - Plan du site - Espace privé - Contact